Définition, chiffres et réalités

Les faits marquants :

A. Les personnes mortes par suicide :

  • Le nombre de décès par suicide baisse régulièrement depuis 1993. Cette baisse concerne les adolescents (40% environ en 10 ans), elle est moins marquée pour les plus de 60 ans (15% environ). Le suicide des 30-60 ans reste stable : près de 6000 adultes meurent chaque année.
  • Une surmortalité masculine : en France, 3 morts par suicide sur 4 sont des hommes.
  • Les moyens les plus souvent utilisés : la pendaison et l’arme à feu par les hommes, les femmes recourent plus fréquemment aux médicaments.

B. les personnes qui ont fait une tentative de suicide:

  • 180 000 tentatives de suicide par an [1]
  • Chez les femmes, les hospitalisations pour tentative de suicide liées à la prise de médicaments sont très nombreuses dès l’adolescence et restent à un niveau élevé jusque vers 55 ans.
  • Chez les hommes les hospitalisations sont moins fréquentes à l’adolescence, elles augmentent rapidement jusque vers 45 ans.
  • Après 55 ans, l’hospitalisation pour tentative de suicide devient beaucoup plus rare pour les deux sexes.

C. les personnes qui multiplient les situations à risques ou s’enferment dans la pensée du suicide:

  • 17% des Français déclarent avoir sérieusement envisagé de se suicider, [2]
  • parmi ces 17%, 7% déclarent avoir déjà fait une tentative de suicide ayant conduit à une hospitalisation.

D. Le deuil :

  • 40% des Français déclarent avoir été directement concernés par le suicide d’un membre de leur famille, d’un ami proche, ou d’une personne de leur entourage. [3]

 

[1] Estimation DRESS. « suicides et tentatives de suicide en France », études et résultats, n°488 – Mai 2006, DREES. Sources : INSERM, CEPIDC

[2] Sondage ANACOM pour l’UNPS et Macif Prévention

[3] Sondage ANACOM pour l’UNPS et Macif Préventio