Le suicide chez l’adolescent

Pourquoi se suicide t-on quand on est adolescent ?

Les situations à risque sont nombreuses :

  • La famille connue pour son rôle nourricier, éducatif et protecteur peut parfois être source de déstabilisation, image parentale modifiée, dévalorisée…
  • La communication familiale difficile, dialogue rompu, divorce, séparation, recomposition
  • La solitude, l’isolement, l’incompréhension (« je suis seul(e) », « personne ne me comprend »)
  • La rupture amoureuse (quand rien n’est possible) • Les difficultés scolaires (« je suis nul(le) »)
  • Le manque de reconnaissance (« je n’intéresse personne », « je n’ai pas de copains »)
  • La violence, le harcèlement, la dévalorisation, l’insulte et le racket
  • Les abus sexuels, souvent masqués car la victime ne parvient pas à en parler

 

Facteurs personnels :

Si les filles expriment plus leur mal-être les garçons le cachent et se taisent. Les tentatives de suicide sont plus fréquentes chez les personnes de sexe féminin. Pour les personnes de sexe masculin, les moyens utilisés sont plus violents et mortels.

  • Les pathologies, les maladies héréditaires, les maladies somatiques, ou les maladies psychiques invalidantes
  • Les difficultés d’identification sexuelle

 

Les signes d’alerte :

Celui ou celle qui souffre le manifeste souvent par un changement d’attitude ou de comportement :

  • La tristesse, les pleurs,
  • L’expression d’idées et d’intention suicidaire : « je veux mourir, vous serez bien sans moi »
  • Le désintérêt, l’isolement, la négligence de soi et des autres personnes, la fatigue, les troubles du sommeil,
  • Les fugues • la distribution d’objets personnels,
  • L’agressivité contre soi et contre les autres, impulsivité
  • Une consommation de tabac, d’alcool, de drogue qui ne se contrôle plus.
La répétition de plusieurs signes précurseurs doit alerter lorsque leur durée et leur intensité augmentent.