Le suicide chez l’adulte

Comment la souffrance peut-elle mener au suicide quand on est « adulte » ?

Cet âge est celui des responsabilités personnelles, de l’affirmation, de la construction et de la réussite mais aussi de la confrontation à l’échec.

A différents moments de la vie, quand on est adulte on peut parfois « perdre pied », se sentir dévalorisé, « seul » et sans recours face à des situations traumatisantes. Bien que le suicide ne s’explique jamais par une seule cause, un fait particulier peut jouer le rôle de «déclencheur».

Les situations à risque sont nombreuses et les ruptures multiples :

Familiale :

Professionnelles :

Matérielles :

  • une crise du couple,
  • un divorce, une séparation,
  • des violences, de la maltraitance,
  • le décès du conjoint, d’un enfant…
  • les autres deuils.
  • la violence au travail,
  • un harcèlement moral et / ou sexuel,
  • une perte d’emploi,
  • une mutation, un plan social, une restructuration,
  • une mise à la retraite anticipée,
  • le chômage, les emplois précaires.
  • la perte d’autonomie financière,
  • le surendettement,
  • une faillite personnelle,
  • la perte de biens propres, le logement notamment.

Les facteurs personnels :

Les tentatives de suicide sont plus fréquentes chez les personnes de sexe féminin.

  • Les pathologies, les maladies héréditaires, les maladies somatiques, les maladies psychiques invalidantes

Les signes d’alertes :

Quand tout semble perdu, quand la souffrance prend la place de la raison et que la perception de la réalité est brouillée, que toutes les solutions envisagées paraissent inadaptées, alors s’installent :

  • La perte d’estime de soi, perte de confiance en soi et en l’autre
  • La perte d’investissement, le désintérêt de la réalité du quotidien comme le travail par exemple
  • L’investissement exalté d’un domaine spécifique (humanitaire, associatif…)
  • L’isolement, l’enfermement
  • La consommation abusive de toxique (alcool, tabac, drogue…)
  • La violence subie ou agie
La répétition de plusieurs signes précurseurs doit alerter lorsque leur durée et leur intensité augmentent.