Détresse Agriculteurs

Détresse Agriculteurs, dispositif de Loire Prévention Suicide

Détresse Agriculteurs, dispositif de Loire Prévention Suicide

Détresse Agriculteurs

Dispositif de prévention du suicide dans le monde agricole

En partenariat avec la MSA Ardèche-Drôme-Loire

NOUS CONTACTER

Un numéro national a été mis en place pour joindre la cellule d’écoute et d’accompagnement :
AGRI’ECOUTE au 09 69 39 29 19

Le monde agricole est soumis à des bouleversements profonds, amplifiés par la crise économique. Cette évolution du métier peut avoir des répercussions financières, personnelles, au travail et être à l’origine de souffrances pouvant mener à la dépression voire au suicide.


Afin d’apporter des réponses concrètes à ces situations de détresse psychologique, la Mutualité Sociale Agricole a adopté en 2011 un plan national d’actions contre le suicide en agriculture. La MSA Ardèche-Drôme-Loire en partenariat avec Loire Prévention Suicide se mobilise pour accompagner et aider ses ressortissants à gérer cette situation de crise.

Public

Ressortissants agricoles actifs : salariés et non-salariés agricoles et leur famille en situation de détresse psychologique.

Objectifs

  • Repérer le plus tôt possible les signes de mal-être qui peuvent conduire à un acte suicidaire,
  • Apporter une écoute à des situations de détresse en toute confidentialité,
  • Evaluer l’urgence et le risque suicidaire,
  • Proposer et/ou orienter vers un accompagnement médical, psychologique, social ou professionnel,
  • Rencontrer la personne en difficulté à son domicile ou au bureau de la MSA.

Modalités de fonctionnement

  • Lorsqu’un exploitant ou sa famille présente des signes d’alerte de risque suicidaire, il y a signalement auprès du responsable du service d’action sanitaire et sociale et du médecin du travail de la MSA.
  • Le coordonnateur de Loire Prévention Suicide se rend au domicile de la personne pour évaluer l’urgence de la situation.
  • Les situations sont ensuite vues en cellule de coordination pour une évaluation et l’élaboration d’un plan d’actions.
  • Lorsque cela s’avère nécessaire, le coordonnateur de Loire Prévention Suicide peut orienter l’exploitant et/ou sa famille vers un réseau de psychologues sensibilisés au milieu agricole ou vers le réseau médical public ou privé. Les consultations psychologiques pourront avoir lieu à domicile ou au cabinet du psychologue.
  • L’exploitant et/ou sa famille pourra bénéficier de cinq séances (maximum) prises en charge par la Mutualité Sociale Agricole.

À noter que ce dispositif est également présent sur les départements de l’Ardèche et de la Drôme.